BNP Paribas au Canada Actualités et presse
  • Contact Presse

    Pour toute question relative aux médias et à la presse, n’hésitez pas à contacter :
    Julie Ranger
    Responsable, Marketing et Communication,
    BNP Paribas au Canada
    Phone : 514-285-6000
    E-mail
02/06/2008 - ,

Dossier microfinance – la finance sociale pour lutter contre la pauvreté

Envoyer à un amiEnvoyer à un ami ImprimerImprimer

Banque socialement responsable, BNP Paribas considère la microfinance comme son champ naturel de citoyenneté. A l’échelle du groupe, l’entité microfinance a été créée comme une véritable activité bancaire pour contribuer au développement de la microfinance.

« Chez BNP Paribas, nous pensons que la microfinance ne sera jamais une activité bancaire comme les autres car elle est porteuse de sens et permet d’être socialement utile dans notre coeur de métier, en aidant ceux qui s’aident et qui entreprennent.
Dans un monde où plus d’un milliard d’humains vivent avec moins d’un dollar par jour, c’est un des outils les plus puissants de lutte contre la pauvreté et l’exclusion. C’est pourquoi nous avons décidé de nous engager dans la microfinance. » Emmanuel de Lutzel, Responsable Microfinance Groupe.

Un an après son lancement, le projet microfinance internationale est très en avance sur ses objectifs. Emmanuel de Lutzel expose l’excellent bilan de cette activité ainsi que les innovations qu’elle représente.

En bref…
La microfinance comprend le microcrédit, la microassurance, la mobilisation de l’épargne et les transferts de fonds. En donnant accès à des services financiers, la microfinance joue un rôle important dans la lutte contre la pauvreté. Il s’agit d’un « instrument d’émancipation permettant aux pauvres, et en particulier aux femmes, de devenir des agents économiques du changement. Par exemple, les revenus générés par une activité non seulement permettent à cette activité à se développer mais ils contribuent également au revenu du ménage, et par là même à la sécurité alimentaire, à l’éducation des enfants, à la prise en charge des soins de santé etc. » (Source : http://www.lamicrofinance.org).

L’activité de microcrédit est un des aspects de la microfinance. Il consiste en l’attribution de prêts de faible montant à des entrepreneurs ou des artisans qui ne peuvent accéder aux prêts bancaires classiques.

Quelques chiffres…
La microfinance représente environ 30 milliards de dollars d’encours cumulés dans le monde entier. A l’international, la microfinance connaît un développement soutenu de 40 % par an. 10 000 institutions de microfinance servent plus de 160 millions de clients.
Le montant moyen par emprunteur oscille entre 63 euros (moyenne de l’Asie du Sud-est) et 2.680 euros (Europe centrale et de l’Est), avec des taux de remboursement entre 95 et 99%.